La Drague| Hélène Souillard

La Drague – 2019 – 20 pages

60 vignettes autocollantes à s’échanger
Quiconque a parcouru les pages du site de rencontre Tinder©, s’est rendu compte que chacun tente de mettre en avant ses atouts. Ici une silhouette de rêve, là une musculature impeccable, ici encore, une garde-robe dernier cri. Mais dans le monde de la séduction online, le plus difficile est de se démarquer, de proposer une image de soi qui fera mouche. Alors certains tindernautes optent pour la radicalité en proposant des atouts de séductions inédits comme montrer qu’ils sont capables de capture un poisson, le plus imposant possible. Qui pourrait croire qu’un fringant jeune homme tenant un cadavre de poisson puisse émoustiller des prétendantes ? Hélène Souillard est partie de cette étrange posture de nos contemporains pour composer La Drague. Au premier abord, cette édition se présente comme un pastiche des albums Panini de notre enfance, mais ici des vignettes de tindernautes piscicophiles ont remplacé celles de footballeurs ou des héros du dernier Disney. Les images de La Drague, deviennent alors de véritables trophées autocollants que les collectionneurs s’échangeront et avec qui ils partageront leurs trouvailles. Mais alors, dans ce ballet quasi nuptial, qui séduit qui ? Pas certain que le tableau de chasse se situe où l’endroit qu’on envisageait a priori…
Maxence Alcalde, 2020
Conception graphique : Jérémie Vauclin
Photo : Adèle fait des photos 

25,00

99 en stock

H